Russia ūüá∑ūüáļ

10 étapes
10 commentaires
Et c'est parti pour 2 mois de vacances !! Voyage √† bord du Transsib√©rien, en Mongolie, Chine et Koh Samui en Tha√Įlande. 2 mois √† deux : moi et mon sac √† dos D√©but en Russie
Du 1 au 11 ao√Ľt 2017
11 jours
Partager ce carnet de voyage
J1

C'est parti pour 2 mois !! À partir d'aujourd'hui je vais essayer de te raconter mon périple jours par jours. Pardonne moi à l'avance si certains jours je ne donne pas de nouvelles...

Le voyage pour la Russie a pris presque deux jours : 5 heures de train le premier jour pour se rendre à l'aéroport de Paris, une courte nuit (0h->5h) à l'hôtel avant de se rendre au terminal pour décoller en direction de Londres. À Londres c'est petit dej (pause de 2heures) avant de partir pour Moscou.

Arrivé à Moscou, que ce fut rapide !! Bon, il est vrai que j'ai surtout dormi en regardant les Stroumpfs dans l'avion mais moins de 4h de vol. Au final, je suis parti à 7h30 heures françaises et je suis arrivé à 15h40 heures françaises avec une halte de presque 2h30 à Londres.

Sorti de l'avion, direction la sécurité et ça rigole pas (des gens qui sont mis de côté, une jeune fille menottée avec un agent...). Moi aucun problème, je passe tranquille, je récupère mon sac qui arrivait juste en même temps que moi (quelle synchro !!!)


Direction le centre-ville (qui n'est pas à côté). Je décide de prendre les transports en commun : bus 308, métro 2 et métro 1. Je devais être le seul à avoir pris les transports en commun, car je n'ai croisé aucun touriste.

Je loge au Kremlin Ligth Hotel, une auberge très sympa.

Après une rapide visite du soir. Si tu ne connais pas Moscou, sache que cette ville est magnifique et l'architecture est juste magique.

Petit bémol tout de même : les gens ne parlent pas anglais et tout est écrit en cyrillique 😨 alors bonne chance pour comprendre et ne pas te faire avoir.. et oublier les passages piétons, il y en a très peu, on utilise les passages souterrains pour traverser.


J2
J2

Rapide histoire sur le Kremlin :

Le Kremlin de Moscou est une forteresse mythique de la Russie. Ville à part entière, avec palais, arsenaux et églises. Lorsque, aux 11ème et 12ème siècles, les invasions tataro-mongoles et les dissensions internes provoquèrent le découpage de l’empire de la Russie kiévienne en une multitude de petites principautés, les grands-princes russes reprirent l’avantage. En 1147, alors que la Russie kiévienne était à l’agonie, un chroniqueur rapporte qu’une fête se tint à la résidence de chasse du prince Iouri Dolgorouki, qui régnait alors sur Souzdal et Rostov. Cette résidence se trouvait sur une colline dominant les rivières Moskva et Neglinaya. Grâce à sa situation stratégique, elle fut rapidement transformée en une ville fortifiée, ou “Kremlin”.

Autour et dans le Kremlin durant une visite :

En faisant un tour, on croise tout pleins de statuts de différentes personnalités Russes. Tu tombes très vite sous le charme de l'architecture de la ville, c'est impressionnant.

Toutes heures, on peut voir la relève de la garde sur la tombe du soldat inconnu. Durant une heure deux gardes restent immobiles et surveillent cette tombe.

Pas très loin, le matin, tu as la queue pour aller voir Vladimir Lénine. Oui, oui celui que tout le monde a connu son histoire à l'école : le vrai Lénine, mais embaumé. Attention pas de photos autorisées, ni de bruits. Des gardes sont postés un peu partout pour surveiller et l'on entend souvent de leur part un petit : chutttttt lorsque quelqu'un propose un mot. Le corps de Lénine se trouve dans un bâtiment qui est entouré de l'ensemble des tombes de dirigeants Russes.

En continuant tout droit, tu tombes sur la magnifique basilique Cathédrale Saint-Basile-Le-Bienheureux avec ses dizaines de couleurs et ces toits arrondis. Malheureusement pour moi une cérémonie se déroule juste devant avec plus de 300 soldats et je ne peux m'y rendre.

Le Kremlin se visite dans la journée, il suffit de prendre un billet pour y rentrer. Trois types de tickets existent : pour visiter les églises, pour visiter les armoiries et celui pour la tour d'Ivan Le Grand. J'ai décidé de prendre celui des églises et de la tour (trop longue queue pour les armoiries, peut être demain).

En rentrant dans le Kremlin, sous une chaleur atroce, c'est de grands et magnifiques bâtiments que tu croises. En montant en haut de la tour d'Ivan Le Grand il y a une belle vue sur la ville de Moscou et le reste du Kremlin. L'intérieur des cathédrales est majestueux (photos interdites...), l'ensemble des murs sont peints d'icônes. Les cathédrales sont :

  • Cathédrale d'archange : église nécropole des princes de Moscou et premiers Tasers de Russie. Elle consacre à l'archange Michel qui fut le patron céleste de l'armée russe
  • Cathédrale d'Annonciation : église privée des grands princes et Tsars de Russie destinée aux cérémonies de caractère familial
  • Cathédrale de la dormition : cathédrale principale de l'état Russe, nécropole des métropolites et patriarches de Moscou.
  • Eglise de la déposition de la robe de la sainte vierge : église privée des métropolites et patriarches de Moscou et de toute la Russie.

Le métro moscovite

La première ligne du métro, qui s’est ouverte le 15 mai 1935, ne comprenait d’abord que 10 stations.

Le métro de Moscou possède actuellement 12 lignes d’une longueur totale de 329 km desservant près de 200 stations. Les stations les plus profondes construites pendant la guerre froide devaient servir d’abris contre les bombardements en cas de guerre nucléaire.

Le métropolitain ne devait pas ressembler à ceux des pays occidentaux, jugés trop lugubres. La plupart des lignes s’étendent au-delà des limites de la ville. Staline en fit construire de nombreuses stations et lignes de métro, dont la ligne 5. La légende dit qu'il discutait avec les ingénieurs en buvant un café et qu'en posant sa tasse sur la carte le café tachât la carte en réalisant un cercle, aujourd'hui la ligne 5 forme un cercle et est de couleur marron.

C'est pour moi un musée souterrain, le métro moscovite rappelle l'histoire de la Russie en proposant des œuvres fantastiques. Certes, chaque arrêt est associé aux grandes périodes du communisme et de Lénine, mais il n'en reste que chaque arrêt que tu réalises est d'une grande beauté.

(Photo métro plus tard)

J3

Histoire du Transsibérien

Long de plus 9 200km le transsibérien relie Moscou à Vladivostok, à l'est de la Russie, en un minimum de 6 jours. C'est la ligne de chemin de fer la plus longue du monde. On y traverse 7 fuseaux horaires.

Fin XIXè le Canada possédait le transcontinental et c'est sur ce modèle que la Russie a construit le transsibérien. Le transsibérien avait pour objectif de développer l'économie de la Sibérie.

La première portion de la ligne a été terminée en 1888. C'est en 1891, sous le Tsar Alexandre III, que le transsibérien a été prolongé jusqu'à Vladivostok. Le trajet a été conçu et construit par 30 000 personnes (majoritairement des prisonniers) et fut ouvert en 1901. Il dessert environ 990 gares.

Il existe aujourd'hui différentes lignes du dit "Transsibérien".

  • Le transsibérien : Train allant à Vladivostok
  • Le transmongolien : Train allant en Mongolie à Ulan-Bator
  • Le transmandchourien : Train allant en Chine à Pékin

Il existe également d'autres lignes en Russie.

Les trains sont composés en 3 classes :

  • La première classe : la plupart du temps ce sont des cabines à deux couchettes.
  • La seconde classe (Koupe) : voitures divisées en 9 cabines de 4 couchettes (2 hautes et 2 basses). On se partage la vie commune et les personnes étant en bas partagent son lit la journée avec la personne du dessus.
  • La troisième classe (Plassart) : voiture accueillant jusqu'à 54 couchettes réparties dans le couloir et semi-cabine.

Chaque voiture a une Provodnist, une responsable de voiture. Elle est là pour répondre aux questions, vérifier que tout va bien et apporter le nécessaire pour dormir (et manger si cela est inclus dans ton billet).

Si tu as oublié d'acheter à manger, pas de problèmes. Soit tu te rends au wagon-restaurant, soit tu attends un arrêt de 15 ou 30 minutes où tu trouveras des vendeurs ambulants ou stands. Durant ces arrêts, tu pourras certainement apercevoir des techniciens vérifier le train en tapotant sur la mécanique à l'aide de son marteau.

Pour ma part, j'ai pris place en Koupe (seconde classe). Je me suis donc retrouvé avec 3 inconnus dans ma cabine. La voiture est très propre et c'est mieux que ce dont je m'attendais ! Il y a bien deux toilettes aux extrémités de la voiture, et la machine pour se servir en eaux chaudes ou froides. La cabine est confortable, et contrairement à ce que j'avais lu, il y a des prises électriques dans les cabines. On est accueilli. Chacun reçoit un pack de voyage : draps et couvertures, petits chaussons avec une brosse à dent et dentifrice et nécessaire pour manger (couteau, fourchette, sel, poivre et eau).

Encore une fois personne ne parle anglais et je suis le seul touriste ! Tu dois donc bien comprendre que le voyage va être long et que tu vas avoir du mal à comprendre, mais surtout à te faire comprendre. Ce n'est pas tout, puisque toutes les indications, les papiers qui nous sont donnés sont également en Russe ! Heureusement j'ai des super coloc : Alexander, Lidia et Milana. Cela fait une demie journée que nous sommes partis et je ne me suis pas ennuyé. (Et puis, merci à Google d'être présent, sans lui qu'est ce que tu ferais ! Le langage des signes c'est bien sympa, mais se comprendre du premier coup c'est mieux.) Bon je t'avoue que l'on ne se comprend pas toujours et le réseau internet ne nous aide pas. Finalement, moi qui n'avait apporté que de simples gâteaux bretons, je me suis vu offrir 4 bières (ah oui j'ai oublié de te dire, ici les 25 cl ça n'existe pas, même au café, c'est une pinte minimum) et des friandises, un peu de leur repas.

Cette première journée dans le train s'est plutôt bien passée et je n'ai pas vu le temps défiler...

Et pour ne rien te cacher, je me suis bien marré avec Sacha (Alexander, je sais pas pourquoi mais Sacha c'est le diminutif ou je sais pas quoi...). J'ai montré notre magnifique drapeau, le Gwenn ha Du bien sûr (Bevet Breizh), et en le regardant ça lui a fait penser au drapeau américain. Il me demande s'il n'y a pas de lien, je lui confirme. Il est rassuré car sinon c'est baston ! C'est dingue à quel point ils détestent les américains et adorent se battre.

J4

La langue Russe

Je ne t'apprendrai rien en te disant que le Russe (Русский) et le Français sont deux langues différentes. Tout les sépare : l'accent, l'alphabet et l'écriture. Attention justement à l'écriture ! Toi qui lorsque tu arrives dans un nouveau pays, tu essaies de lire ce qui est écrit sur les panneaux : n'essaie même en Russie ! Il y a deux types de "i", le "h" correspond à un "n", le "p" à un "r", le "n à l'envers" à un "i" et le "r à l'envers" à "y'a". En vrai, c'est assez compliqué.

Le russe est une langue complexe pour nous mais agréable à écouter (contrairement à l'allemand par exemple), légère, douce et poétique. Langue maternelle de 130 millions de Russes, et parlée par plus de 300 000 millions de locuteurs. Le russe fait partie de la famille des langues slaves et son alphabet descend de celui du cyrillique. L'apprentissage de cette langue permet de mieux comprendre et d'aborder les différentes langues slaves.

La connaissance du russe apporte beaucoup. Alors toi qui peux ne pas aimer l'anglais, si tu souhaites travailler à l'international, il va falloir te mettre au russe. En ayant la connaissance et/ou la compréhension de cette belle langue, tu posséderas un large avantage sur tes concurrents et trouveras un travail à l'international rapidement et facilement.

Une dernière raison de connaître le russe est que tu vas pouvoir visiter bien plus facilement la Russie et mieux comprendre ses secrets. Tu auras également la grande chance d'échanger avec les Russes qui sont très sympathiques et ont une grande culture (contrairement à la première impression lorsque tu ne parles leur langue).

L'alphabet et quelques mots :

А Б В Г Д Е Ё Ж З И Й К Л М Н О П Р С Т У Ф Х Ц Ч Ш Щ Ь Ы Ъ Э Ю Я

a b v g d e yo j z i ieu k l m n o p r s t ou f kh ts tch cha che / i / è yu ya


Да (oui) Нет (non) Хорошо (bien) Спасибо (merci) Может быть (peut-être) Пожалуйста (s'il te plaît) Пока (au revoir) Привет (salut) Здравствуйте (bonjour)

Добро пожаловать (bienvenue) Кушать (manger) Спать (dormir) Сколько (combien) Как (comment) Писать (écrire) Говорить (parler) Перевод (traduire)

Кофе (café) лапша (pâtes) вода (eau) ложка (cuillère) музыка (musique) песня (chanson) Лес (paysage) дерево (arbre) цветы (fenêtre) стакан (verre) подушка (oreiller) Пойдём (c'est parti)

Маленький (petit) Большой (grand) твёрдый (solide) Мягкий (mou)


Je te laisse essayer d'écrire ton prénom en russe en commentaire 😉

Gwenvael Le Tallec : Гуэнваэл лю талек

J5

La vie à bord du Transsibérien

Ce qu'il faut tout d'abord savoir c'est que le train s'arrête très souvent. Les arrêts sont entre 2 et 45 minutes (la plupart du temps 2 minutes), et le train roule à 60-70 km/h.

Mon trajet vers Irkoutsk dure 4 jours et je vais parcourir plus de 5 185 km.

Tu dois te demander quelle est cette idée de prendre un train alors que l'avion existe et qu'est ce que tu peux faire durant toutes ces heures ! Il est vrai que l'on peut partir avec le sentiment que l'on va s'ennuyer.

Mais le transsibérien, c'est quelque chose d'original à faire, tu ne t'ennuies pas et fais tout plein de rencontres. Tu traverses la Russie entière, découvres les Russes et le Russe !

Au cours de mes trois jours de train, je n'ai pas eu l'occasion de trouver le temps long. Même lorsque j'écris ici, je prends du temps pour toi au lieu de passer du temps dans mes autres activités.-)

Chaque matin, tu te réveilles en compagnie de tes camarades de cabine et attends que tout le monde soit debout pour ouvrir le volet. En attendant tu vas prendre ton café ou thé avec l'eau chaude dans le Samovar (machine qui fournit l'eau chaude), tu bouquines ou tu regardes le paysage à travers les fenêtres du couloir. Lorsque tout le monde est debout, tu prends ton petit déjeuner. Tu partages tes petits gâteaux avec les autres, tandis que d'autres mangent leur repas (nouilles, poulet, riz, légumes, etc.).

La toilette est un passage obligatoire après ton petit-déjeuner pour te rafraîchir, brosser les dents et te faire une petite beauté. Tu te laves directement dans les toilettes !

Pendant ce temps sur les coups de midi la Provonizta passe l'aspirateur dans les cabines et le couloir, remplit le Samovar et nettoie les toilettes.

Le reste du temps tu discutes avec tes colocataires, tu essaies de comprendre ce qu'ils disent et tu apprends quelques mots en russe. Il est très rare de trouver une personne parlant anglais. tu dois donc te débrouiller seul pour te faire comprendre. Chaque jour, j'utilise ma tablette avec Google Translate pour me faire comprendre. Lidia a téléchargé l'application également afin de mieux discuter avec moi. On partage nos spécialités-gâteaux, on écoute de la musique et on échange sur diverses sujets.

Lors de chaque long arrêt, on sort dehors, la majorité des personnes fait le plein de provisions (nourriture et boissons). Les russes à bord sont tellement gentils que je t'avoue : je n'ai rien acheté pour le moment ! (...et je mange à ma faim chaque jour). La première nuit, Sacha avait apporté du café et l'a laissé en partant. Lyda et Melina ont des friandises et me les partagent. Sacha, avant de partir, m'a également laissé deux plats de riz au poulet et deux paquets de nouilles qu'il a récupérés chez les voisins !

Pour la nourriture je suis comblé !

Maintenant, parlons un peu de la boisson. On est en Russie, tu te dis que c'est le pays de la vodka ! et bah cela va peut-être te surprendre, mais l'alcool est interdit à bord ! Tu ne trouveras que de l'eau chaude pour tes thés ou cafés et de l'eau filtrée pour boire... mais les Russes sont bien des Russes et comme nous les Bretons, nous aimons boire un petit verre de temps en temps entre amis. Finalement, les passagers ont de l'alcool avec eux, principalement de la bière. Depuis le premier jour, je n'arrête pas de boire ^^ !! C'est environ 5 demis par soir et hier ce fut le cas mais avec 6 verres de vodka avec les voisins de la cabine d'à côté.

Les passagers sont super sympas avec moi. Certains sont amoureux du français. A leur demande, je leur ai lu une fable de la Fontaine. Ils m'offrent tout et lorsque je demande combien je dois, ils ne veulent pas me répondre.

En échangeant avec les Russes, tu en apprends un peu plus sur leur pays et leur politique. Oui, oui tu peux réussir à parler politique sans parler la même langue. Ils m'ont demandé mon avis sur la Crimée, sur le sentiment qu'ont les européens sur la Russie. J'ai appris que, pour beaucoup, ils ont que très peu d'intérêt sur la politique de leur pays. Certes, ils font partie de la Russie, mais le pays est tellement vaste que les mentalités sont différentes d'une ville à une autre... que le gouvernement est au Kremlin et pas dans le reste du pays. Autre chose que j'ai pu apprendre : l'anglais n'est pas très bien enseigné dans le pays et les russes ne souhaitent pas faire d'effort pour l'apprendre. Ils se demandent même comment va se passer la prochaine coupe du monde en Russie car personne ne parle l'anglais pour les touristes !


Bref, pour le moment le voyage est une incroyable rencontre avec les Russes et leur culture. Ils sont chaleureux et accueillants. Vivre dans un train est une expérience à réaliser, même si les Russes me disent fou de faire mon voyage -)

J6

Dernier jour dans le train : demain ça sera l'arrivée à Иркутск (Irkoutsk). Après 5 jours dans le voiture 8 et le wagon du milieu à la place 13, il va être temps de rester posé quelques jours dans une région.

4 nuits et 5 jours avec de merveilleuses personnes et surtout en compagnie de Лилая и Милана (Lidia et Milana), une nouvelle famille pour quelques jours. Elles m'ont accompagné durant ce voyage et m'ont permis de me sentir entouré et à l'aise parmi tous ces Russes ! La barrière de la langue est un vrai problème, et sans effort de ta part il n'y en a aucun de la leur... conclusion : il faut s'y mettre !

Lorsque tu montes dans le Transsibérien, l'ensemble des informations transmissent sont en russe. Les menus sont en russe, les pancartes sont en russe, les affiches sont en russe et les Provonizta ne parlent que russe. Cette adorable maman et sa merveilleuse fille m'ont dès le départ apporté de l'aide et tenté de m'expliquer des informations nécessaires. Elles et notre premier colocataire de chambre n'ont pas hésité à partager leurs repas et boissons (bières).

Les voisins sont très aimables et t'invitent à venir partager quelques mots et verres (de vodka ou bière). Lorsqu'une personne appréciable descend c'est une nouvelle qui monte. Toujours avec la bonne humeur et l'envie d'échanger avec toi, même avec la barrière de la langue.

Demain c'est un nouveau jour, et une première partie du voyage qui se termine. Le prochain train est dans 4 jours, mais pour 2 nuits cette fois-ci.


Il faut tout de même savoir une chose : lorsque tu es dans le Transsibérien, une grande partie des paysages sont similaires, mais cela reste de magnifiques vues. Tu peux faire quelques courses à chaque arrêts de 15 minutes ou plus. La consommation d'alcool est interdite mais tu peux en acheter sur ces arrêts et le consommer incognito. Même si tu penses que c'est fou d'avoir fait ce parcours, je te le conseille vivement car tu es en pleine immersion ... dans un environnement nouveau d'une grande richesse.

J7
J7

Irkoutsk

Arrivée à Irkutsk (Иркутск) ville des décembristes. Ville avec beaucoup d'authenticité, alliant l'architecture des premiers temps à la vie moderne.

Irkutsk (ou Irkoutsk) est peuplé de plus de 600 000 habitants. Elle est une des villes coûtant le plus d'habitant en Sibérie Orientale. Ville créée en 1661 en garnison cosaque. Irkutsk est la ville où l'on peut accéder de la plus simple des façons au lac Baïkal. Le lac Baïkal fera l'objet de l'article de demain. Elle se situe à 70 km du Lac. C'est de cette ville que des expéditions vers le Grand Nord et l'Est (dont l'Alaska) ont été lancées. Elle est devenue une grande ville de commerce à partir du XVIIIe siècle. C'est de là que la ville fut appelée "la capitale de la Sibérie". Il y a cent ans, on l'appelait "la Paris Sibérienne". Aujourd'hui, Irkutsk possède toujours son charme authentique.

Depuis 1970, la Russie a inscrit la ville dans la liste des villes à protéger où l'on maintient l'architecture et la planification des bâtiments. En 1997, le Fond mondial de sauvetage des monuments dans la liste des cents villes prioritaires dans sa restauration historique. La ville possède de nombreux monuments (statuts, églises, maisons, musées).

Depuis quelques années, Irkutsk voit le nombre de touriste augmenter caque année et à mis en place de nombreuses actions afin de satisfaire les visiteurs (offices de tourisme, guides, indications dans la ville, quartier touristiques, etc.)


Après mes 5 jours de train, il était temps pour moi d'aller visiter une ville dont tout le monde parle. C'est l'arrêt obligatoire lorsque tu ne réalises qu'un seul stop avec le Transsibérien.

Irkutsk (Иркутск) est la ville par laquelle on peut accéder de la plus simple des façons au lac Baïkal. Le lac Baïkal fera le sujet de l'article de demain.

Lorsque tu arrives dans cette ville, tu ne peux que tomber sous son charme (encore une fois !). Les bâtiments sont dignes des grands monuments russes, mélangeant couleurs, blocs de briques et offrant des bâtiments rectangulaires de 10 mètres de haut en moyenne. Mais tu es également surpris par d'autres bâtiments : certaines maisons ou auberges qui m'ont fait penser à Harry Potter (les maisons dans sa ville natale). Ces maisons sont tout en bois, colorées (marque de fabrique soviète), mais elles possèdent un défaut : elles ne sont pas droites ! elles sont penchées ou sous la forme d'un V. Tu te demandes comment les gens y vivent, peut-être que l'intérieur est à niveau et ce n'est seulement la vue extérieure qui donne cet aspect ? Pour autant c'est assez rigolo de voir ces résidences de cette façon.

J'ai l'impression que c'est typique à la Russie de construire des statues à chaque cois de rue. Les Russes mettent en avant leur histoire et c'est par des monuments et statues que cette histoire est restituée.


Je loge au Rolling Stones Hostel. Si tu cherches un lieu sympa avec de la bonne musique, une auberge de jeunesse digne de ce nom, je peux te conseiller d'y aller. Tu n'es pas au centre mais tu y es en 10 minutes de marche. Tout autour il y a plusieurs shop pour manger ou des bars evit evañ ur banne.


J'ai pris la décision de ne pas rester demain à Irkutsk. Je vais rejoindre Lastvyanka pour observer le lac Baïkal, mais je serai de retour à l'hôtel mercredi soir.

J8

Baïkal

Озеро Байкал (Lac Baïkal) est le plus grand lac d'eau douce au monde. Son réservoir d'eau douce se trouve à la surface. Le lac fait environ 31 722 km2 et l'eau y est si claire que l'on peut voir jusqu'à 40 mètres de profondeur.

Le lac est parfois surnommé "Perle de Sibérie". Pour les Bouriates (personnes d'origine mongole) le lac était un mer sacrée.

Baïkal possède 22 îles, dont la plus grande est Olkhon. Il est alimenté par 336 rivères et déverse une rivière : l'Angara (qui passe par Irkutsk).

La température de l'eau n'est pas très chaude, et avoisine les 4°C en mai-juin et septembre-octobre. Entre octobre et mai le lac est gelé et l'été la température peut atteindre les 20°C.

Beaucoup de scientifique cherche encore à comprendre l'existence de ce lac. Certaines hypothèses ont été validées, mais d'autres restes à démontrer.

Le lac fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO et possède plusieurs réserves naturelles. Principalement pour protéger les Zibelines. Le poisson principal que l'on y trouve est le Omoul et l'Estrugeon pour son caviar.


Listvyanka


Pour s'y rendre il faut prendre un bus, près de la station de bus, à Irkutsk. Tu peux également y aller en train, un bateau via l'Angara, ou autres. Le trajet en bus coûte 1€70 et dure 1h15/30 en fonction du chauffeur et de la circulation.

Lors de l'arrivée dans cette petite bourgade tu as l'impression d'avoir traversé des milliers de kilomètres car face à toi tu as une mer ? Non c'est le lac Baïkal, qui lorsque la brume est présente, empêche de voir la côte de l'autre rive. Ce n'est que le soir que j'ai pu l'apercevoir, ce qui m'a fait penser au lac Titicaca. La différence avec Titicaca (ou Titicala pour certains Péruviens) c'est qu'ici c'est de l'eau douce sur plus de 32 000 km2.

L'économie de la ville doit tourner par le tourisme principalement et la pêche et les activités d'hiver.

Durant une balade au sein de la ville tu croises différentes maison (au final comme partout en Russie) : des petites et des grandes. Les grandes maisons sont soit des auberges, soit des habitats de riches. Ces bâtiments ressemblent à des châteaux. Ce doit être un des objectifs lors de leur construction car les maisons possèdent tous les attraits d'un château (porte d'entrée, murs avec piques, etc.)

Tu peux y faire plusieurs choses : treks, bateaux, plongées, trek nautique. Le mieux est d'avoir plusieurs jours devant soi. N'ayant qu'un seul jour, je me suis rendu en haut du point de vue du Lac Baïkal

J9àJ10

Décembristes

L'histoire des décembristes (ou décabristes декабрьских) ne commence pas à Irkutsk, mais y finit (pour certains).

L'insurrection décembriste était une tentative de coup d'état en décembre 1825. Ce coup d'état avait pour objectif de demander à l'empereur Nicolas 1er une constitution. Suite à ce coup d'état, les coupables furent durement réprimés.

L'histoire de l'insurrection est liée à la Révolution Française. Alexandre 1er, qui avait vaincu Napoleon 1er et mit fin au Premier Empire, avait imposé comme condition à Louis XVIII, pour sa montée sur le trône de France, de mettre en place une constitution. Face à cette demande de la part de leur empereur, les russes, principalement des aristocrates, se mirent à rêver la même chose dans leur pays. Une réforme du régime tsariste n'était, malheureusement pour eux, pas dans les plans de l'empereur Alexandre 1er.

De là, des organisations secrètes se créèrent afin d'organiser des discussions pour la suite et l'avenir de l'empire.

Le 14 décembre 1825, Serge Troubeztkoï réunit trois régiments, soit 2 000 hommes, et encore plus de civiles, sur la place du Sénat de Saint-Pétersbourg. Ils tentaient de soulever un coup d'état pour des réformes abolissant le servage et une constitution avec plus de liberté d'opinion et d'expression (toujours les mêmes demandes de la part du peuple, encore aujourd'hui :)). En réalité, Serge Troubeztkoï abandonna son idée par peur d'une défaite, et laissa les régiments sur place. En Janvier, une nouvelle mutinerie d'une semaine vit le jour.

Le nouveau règne décida de réprimer ses actions. Nicolas 1er décida d'appliquer de lourde sanction aux personnes ayant participé à l'insurrection du 14 décembre. Il y eut 5 pendaisons, et 121 décabristes furent condamnés aux travaux forcés, à l'exil, au bagne ou à la déportation en Sibérie.

Ce qui fut le cas pour les princes Volkonsi et Serge Troubeztkoï. Ils furent exilés en Sibérie. Chaque épouse décida de les suivre en renonçant à tous leurs biens. Neuf autres femmes les ont également suivis, elles avaient adhéré aux idées révolutionnaires.

Cet exil se termina à Irkutsk où leur maison a été rénovée. Aujourd'hui, ce sont des musées qui proposent de retracer la vie de ces décembristes depuis leur exil. Ces aristocrates ont finalement bien accepté leur nouvelle vie à Irkustk et furent acceptés par la population.

Dans les photos tu trouveras à la suite des maisons de ces décembristes, des photos du marché d'Irkustk.

J11

как обещал лидия и милана, я буду писать Русский. я не знаю, хорошо вашей страны, но я листьев с зависти, чтобы вернуться. Спасибо любые как для 5 дней в поездах, для m'avoir узнал несколько слов в Русский, и совместного использования пищу. к счастью, что был Google перевести и понять.

в течение 12 дней в россии, у меня есть встретили разных людей, которые красивый встреч. два дня иркутск достаточно, но есть хорошо, я бы хорошо оставался несколько дополнительных дней. превосходным встречи в отеле с ирина и виктория, я ожидал вы старый плуги. спасибо вики на время, слишком короткий, провели вместе.

димитрий лидия милана ирина и виктория вы добро пожаловать в Великобритании (моей стране во Франции 🙂)


Je ne te ferai pas la traduction du texte au-dessus. Utilise, si tu le souhaites, Google Traduction 🙂.


Petites informations sur la Russie :

- la vie est moins cher en général (si l'on se rend pas dans les attrapes touristes)

- les russes ne parlent pas anglais (il faut apprendre le russe ^^)

- l'architecture est authentique et très jolie

- les russes sont des personnes très sympathiques (une fois que l'on a commencé à échanger avec eux)

- la Russie étant tellement grand il faut visiter le pays en plusieurs fois.

- ils ne servent pas de demi de bières, seulement des pintes :) et ne coûte pas plus de 2,5€ (en moyenne 1,3€)


Bref un pays dont on entend beaucoup parler (souvent en mal), mais de l'intérieur c'est autre chose. Je t'invite à le découvrir.

Aujourd'hui, la Russie, c'est terminé pour moi.


Direction la Mongolie !!! 😀🇲🇳


Pour suivre la suite du voyage. To follow the next : https://www.gwenvaeloveajin.bzh/carnet/mongolia